Tente l’incrusté pour la journée de la cuisine italienne

Journée de la cuisine italienne - je m'incruste

17 janvier. Déjà 15 jours que tu ne tiens aucune de tes bonnes résolutions, que ton sapin est en train de moisir paisiblement au milieu de ton salon, que les guirlandes le décorant clignotent une fois sur 15 et qu’au vu du temps, tu as estimé que descendre le conifère sur le bord du trottoir te demanderait trop d’efforts et de courage pour faire face aux températures extérieures. 15 jours donc que la vie semble avoir repris et que l’esprit des fêtes s’en est allé, ne laissant derrière lui que de vagues souvenirs (ta grand mère a été désagréable alors que tu venais juste de recevoir ta smartbox « week-end culinaire » te rappelant que tu n’avais visiblement pas besoin de découvrir la cuisine davantage), des cadeaux dont on ne sait quoi faire (ladite box, puisque tu es booké(e) jusqu’en avril 2019 et encore, avec la 32è saison de Games Of Walking Dead qui pointera le bout de son nez, ce week-end aura expiré depuis longtemps) et un nouvel an qui s’est avéré loin des expectations originales (« le meilleur jour de l’an ever » disait l’invit’ – il n’en fut rien).

Au diable les éreintements de la grand-mère : par le hasard de divagations sur les internets, tu apprends que ce 17 est la journée internationale de la cuisine italienne. Or, la grand-mère, tu t’en souviens de manière fulgurante, avait un cousin éloigné qui avait eu deux filles dont l’une a fréquenté un type dont la nièce avait fricoté avec un italien quelques calendes plus tôt. En gros, tu as du sang italien au 47e degré. Enfin pas vraiment. Mais ça fera l’affaire pour faire une soirée improvisée avec tout plein de convives autour d’une grosse assiette de pâtes. Et d’une autre avec un soufflé calzone de la taille d’un baleineau.

Sur jemincruste.com, deviens l’incrusté, le temps d’une soirée sous le signe de l’Italie, de l’huile d’olive et du coulis de tomates : en quelques clics, tu as créé une incruste où tu es prêt(e) à faire venir moult convives, eux aussi à la dérive après un Blue Monday qui n’est rien d’autre que l’apothéose de la période, et qui ont tous besoin de pimenter un peu cette rentrée timide et morne. En 2 temps 3 mouvements, voilà que tous tes potes plus leurs potes, leurs potes de potes, et même Stéphane, le pote un peu chiant de Sofiane, est dans la boucle pour venir inonder ton appart’ grisâtre en ce mois de janvier qui incite à la déprime. Ils ne viendront pas tous – et heureusement car tu ne peux pas accepter, physiquement, tout ce monde chez toi. Mais tu peux suivre à la seconde prêt qui viendra avec quoi, quoi viendra avec qui, qui participera à hauteur de combien et qui ne viendra pas – et sans qui. Nuovo Anno Felice !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*