Pour une incruste réussie dans une crémaillère

jemincruste-crémaillère

Jean-Pierre et Anne-Sophie (soit « JP & Anne-So ») ont emménagé. Ils ont trouvé un petit appart Porte de Bagnolet de 22m² qu’ils ne payent que 970€ par mois, avec une vue imprenable sur le périph’. Espace oblige, ils ont prévu une petite crémaillère, avec seulement les plus proches des plus proches, sans famille puisqu’elle sera conviée dans un second temps. Juste les potes. Les très bons potes. Tu as eu ouï-dire de cette crémaillère et tu n’es point sur la liste des convives. Il faut réparer ça. IL LE FAUT !

Pour réussir cette incruste, il te faut remplir un cahier des charges rigoureusement élaboré :

Venir à plusieurs. Bien sûr, vu les 22m² disponibles, si tu viens à 10 l’exagération aura raison de ton intention et tu te feras remercier aussitôt après avoir frappé à la porte. Un groupe de 4 est une taille suffisamment raisonnable pour ne pas se faire sortir comme des malpropres et en même temps changer considérablement le ton de la soirée.

Arriver à la bourre. Hors de question d’être à l’heure ou même en avance. Il faut que l’arrivée du groupe se fasse lorsque la fête est déjà largement entamée et que votre incruste soit légitime face à cette manifestation dont vous aviez été écartés. Les autres ne vont pas vous chasser, et « JP & Anne-So » ne vous feraient pas ça devant tout le monde, surtout qu’ « Anne-So » est un peu « pompette » comme elle aime à le répéter en boucle depuis 45 minutes.

L’alibi. Il faut impérativement que cette incruste ait l’air légitime. Tu connais JP depuis longtemps. Ou alors tu lui as sauvé les miches quand il a planté la voiture de son père juste après avoir obtenu son permis. Ou encore, tu étais là pour lui filer les anti-sèches pendant les partiels de socio en Licence. Bref, trouve un truc qui fera que non, tu n’es pas qu’une connaissance lointaine.

La lourdeur. Une fois en place, il faut créer le malaise ou au moins la gêne. « La danse des canards », « Le petit bonhomme en mousse », « Don’t want no short dick man »,  « Soirée disco »… une attaque audio-régressive sera un excellent moyen d’imposer la lourdeur à tous dans ces minuscules 22m². Les danses idoines sont un bonus dont il serait regrettable de se passer.

Le cadeau de merde. Rien de tel que de sceller la durabilité de votre amitié en sortant un dossier qui justifiera votre incruste via un réel moment gênant illustré par le rire des autres convives ! Une compilation vidéo des frasques de JP enfant (si possible la plus embarrassante possible), le film de la soirée de désintégration d’Anne-So de son école de commerce, la chanson qu’elle a enregistrée en 3ème pour le cours de musique avec son petit frère au triangle, un cadre regroupant tous les déguisements de kermesses, une valise complète d’ustensiles de cuisines Hello Kitty … bref, l’éventail de possibilités est très large.
Et votre victoire n’en sera que plus grande.
Et votre incruste n’en sera que plus justifiée.
Et mémorable.
Et pour tout le monde.
Et oui.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*